• Post Comments:0 commentaire

« Vous connaissez sans doute un voilier nommé « Désir » ».

Ce dimanche 04 décembre 2011 s’est déroulée la « 23ème course de Sainte Anne » dans la commune de Lambesc, petit village provençal de moins de 10 000 habitants, non loin du massif des Alpilles,  aux pieds de la Chaîne des Côtes.

L’organisateur de la course de Sainte Anne, l’Elan-lambescain, avait pris le soin de mettre à disposition des coureurs toutes les informations nécessaires à l’appréhension du parcours, dans son ensemble, et notamment les difficultés attenantes à la course dès les kilomètres 1,5 à 4,5, ainsi que 5 à 6.

Trois ravitaillements, solide et liquide, aux kilomètres 4, 10 ainsi qu’à l’arrivée.

La course de la Sainte Anne est une course de 15,5 kilomètres, avec une ascension progressive, dès le départ, sur environ 6 kilomètres culminant à un peu moins de 450 mètres, avec un dénivelé total de 300 mètres, suivie d’une descente sur le reste du parcours jusqu’à l’arrivée place des États Généraux au centre-ville de Lambesc.

J’ai apprécié l’humour de circonstance de la part des organisateurs. En effet, aux environs du 3ème kilomètre, une inscription au sol prévient les coureurs de ce qui va suivre : « A partir d’ici, l’enfer commence ». Je restitue de mémoire mais l’essentiel y est et il est vrai qu’à partir du 3ème ou 4ème kilomètres la température augmente considérablement tout comme les difficultés…

La partie descente (seconde moitié de la course) qui débute à partir du 6ème kilomètre n’est également pas à prendre à la légère. La vitesse augmentant considérablement et certaines tronçons de descente étant plutôt violents. D’où une nécessaire vigilance de l’environnement et un travail sur la proprioceptivité au contact-sol afin d’éviter les blessures.

Très belle course qui nécessite néanmoins un minimum de préparation  (fractionnés en côte et relances seront les bienvenus) pour négocier au mieux les difficultés.

L’organisation est très bien rodée, les bénévoles sont souriants et encourageants et le parcours splendide. Je recommande vivement.

Très heureux d’avoir couru la Sainte Anne, je rentre en 01h18mn pour ma première ici.

Laisser un commentaire